Cuba

La Havana

 

Après avoir passé quelques mois dans le sud du Mexique, je m'envole en direction de la Havane pour un road-trip d'un peu moins d'un mois à travers son mode de vie unique, ses plages paradisiaques, ses montagnes teintées de vert tropical, ses villes mythiques à l'architecture hispano-coloniale aux couleurs souvent débridées et surtout de ses habitants, comme aspirés dans une parenthèse temporelle, entre belles américaines, carrioles et calèches. L'histoire a laissé des traces dans la plupart des villes du pays et le simple fait de se balader dans des villes comme Trinidad, Cienfuegos, Baracoa, Santiago ou l'inconditionnel La Havane, est un moment magnifique et enchanteur. Dans les semaines à suivre nous vous parlerons des féeriques montagnes de Viñales et de la sierra Maestra ou du massif de l'Escambray, mais aussi des plages paradisiaques de Cayo Coco ou de Guardalavaca et de Varadero
À l’heure du boom touristique, Cuba reste une destination pas comme les autres, distillant non seulement du bon rhum, mais aussi une atmosphère très particulière, où se mêlent tout à la fois la difficulté et la joie de vivre, le présent et le passé. On vient goûter à la chaleur et à la gentillesse du peuple cubain qui, s’il a perdu son idéal, n’a jamais perdu ni l’espoir ni le sourire. 



Les visites

Voici le top 10 des visites à ne pas manquer :


seafront of La Havana

TOP 1 : La Havane

"La ville aux mille colonnes" est d'une beauté architecturale hors du commun. La vieille ville a d'ailleurs été inscrite au Patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. Fermez les yeux un instant et imaginez… Les vagues s'écrasant sur une longue digue et le "Malecón" faisant front avec quelques pécheurs et touristes scrutant l'horizon ensoleillé ; des enfants jouant au baseball, football et autres jeux dans des rues délabrées sous les yeux d'une ou plusieurs mères de famille les surveillant depuis le haut d'un balcon ; des hommes jouant au dominos dans des parties survoltées devant les façades d'immeuble en décomposition ; des touristes à la recherche de T-shirts estampillés d’images révolutionnaires ; un vieil homme digne fumant son cigare devant sa vielle voiture américaine ; une cubaine agitant son éventail près d'un arrêt de bus sur-bondé qui va arriver en retard. La Havane est surement la ville de tout les paradoxes, où se côtoient luxe et délabrement absolu, comme si la ville avait arrêté de vivre un matin de janvier 1959. Et malgré le fait que la ville à l'air d'être laissée à l'abandon, les habaneros font bien mieux que survivre ; ils plongent cœur battant dans la débrouillardise, dans le rêve et le partage.



TOP 2  : Trinidad

 La ville de Trinidad au sud de l'île principale est surement l'un des plus gros attrait de Cuba. Cette ville à l'architecture Espagnole totalement préservée inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1988, est unique en son genre, comme si la ville c'était arrêtée un soir d'été 1850 ! Il faut se perdre dans les ruelles et admirer les jolies maisons basses aux teintes pastel, les rues pavées… Le vieux centre-ville de Trinidad est bourré de vieux palais aussi magnifiques les uns que les autres. Ne pas oublier de jeter un ou plusieurs coups d’œil sur la plaza Mayor. Trinidad est réputé aussi pour son ambiance festive où touristes et locaux se déchaînent sur les rythmes de la musique cubaine. Pour ceux qui ne sont pas rassasié d'une soirée dans un des bars de la ville, prenez la direction du "Disco Ayala" en hauteur surplombant légèrement la ville. C'est rare que je donne de bonnes adresses, mais cette boite de nuit se trouve dans une grotte ! J'ai aussi eu un très gros coup de cœur pour le massif de l'Escambray situé à quelques kilomètres vers L'Ouest de la ville. Le massif de L'Escambray est certainement le massif montagneux avec les plus belles et surtout accessibles randonnées pédestres. Trinidad est un des immanquables voyages à Cuba et vous laissera de toute manière, un souvenir impérissable ! 

 

Trinidad Street 



Vinales

TOP 3  : Valle de Viñales

La vallée de Viñales est classée au patrimoine mondial de l’Unesco et parsemé d’emblématiques pains de sucre : les fameux "mogotes" qui sont de petites montagnes rocheuses s’élevant ça et là au milieu des champs de tabac. Certains trouveront la Ville de Viñales trop touristique et c'est vrai. La proximité avec la Havane en fait un des lieux les plus touristiques du pays. Mais il est possible d'éviter tout les tours à cheval fatigués qui vous font visiter les mêmes fermes à tabac que les concurrents. Certains guides proposent des balades à prix raisonnables dans les mogotes. Et avec un peu de chance, en vous baladant entre les champs de tabac ou de canne à sucre, vous pourrez échanger et discuter avec un habitant du village sans que le contact ne soit altéré par la soif d'argent, même si je veux bien comprendre l'envie. Évitez par exemple la "Fresque préhistorique" qui peut être vue comme l'une des plus grosses arnaques touristiques du pays. Sinon pour le reste, profitez de la vie et de la région de Viñales, entourée par la Península de Guanahacabibes, qui est une réserve de biosphère que complètent la bonne cinquantaine de sites de plongée de María la Gorda, par quelques Cayo au Nord ainsi que par les champs produisant les feuilles de tabac les plus connus au monde autour de la ville de Pinar del Rio. La vallée de Viñales est un des joyaux naturels de Cuba et détient certains des paysages les plus surprenants du pays ! 

 



TOP 4  : Santiago de Cuba

Deuxième ville du pays, Santiago de Cuba est la capitale de la province l'Oriente, et le "berceau de la révolution". Ici rien d’immense, aucun grattes-ciel, ni de gigantismes immobiliers, mais un vieux quartier historique fort sympathique qui tient dans un mouchoir de poche, une ou deux rues commerçantes super animées et une population bien plus métissée que les régions de l'Ouest. Son rythme de développement moins effréné lui confère néanmoins quelques avantages. Il suffit en effet de parcourir une vingtaine de kilomètres le long de la côte dans l’une ou l’autre direction pour découvrir un monde entièrement différent, émaillé de criques sauvages balayées par les vagues, de plantations de café historiques et de collines au riche passé. Mon coup de cœur de la région mène au parc national de Baconao à l'Est de Santiago qui offre de magnifiques points de vue dans les terres comme sur la côte. "La Gran Piedra" étant un des meilleurs points de vue du parc national. Santiago de Cuba est souvent la porte d'entrée de l'Oriente. Cette région préservée et très peu touristique fait le bonheur des voyageurs les plus aventureux ! 

Santiago de Cuba



Baracoa

Alejandro de Humboldt National Park

TOP 5 : Baracoa

Surement la meilleure surprise que j'ai eu à Cuba. Baracoa est une petite ville de 82 000 habitants bloquée entre les montagnes et la mer, à l’extrême Est de l'île principale. Sur le versant humide et venteux des montagnes de Cuchillos del Toa, la ville la plus ancienne et la plus isolée de Cuba respire une atmosphère originale. Baracoa est accessible par la route que depuis peu et on respire ici, l'authenticité du pays. Ici peu de plages de sable, mais un endroit hors du temps situé au beau milieu d’une nature magique. C'est une ville au premier abord très peu chaleureuse surtout si l'on vient de la partie Ouest de l'île de Cuba, mais on se fait rattraper par un sentiment profond qui nous donne envie d'en découvrir plus sur cette région mystérieuse. Au Nord de la ville, vous apercevrez le Mont Yunque, une montagne en forme d’enclume renversée posée entre les 2 rivières les plus claires de Cuba : la Tao et la Duaba. Plus loin au Nord, encore après quelques kilomètres sur une route défoncée, se trouve le Parc National Alejandro de Humboldt entre randonnée dans la forêt tropicale, cascades et baignades dans la baie. Au Sud de Baracoa se trouve "La Boca de Yumuri", un joli canyon au fond duquel vous pouvez vous balader le long d’une rivière. Si vous êtes plutôt farniente ou fatigués de vos randonnées, prenez la direction des plages Maguana et El Manglito, toutes deux situées à une vingtaine de minutes de la ville. Si vous aimez la nature sauvage, les lieux avec une âme, les endroits authentiques et préservés, alors partez en direction de Baracoa.  



TOP 6 :Cienfuegos

Entre Playa Girón et Trinidad, Cienfuegos et ses 163000 habitants, est nichée au creux d’une baie abritée. La "perle du sud" est une ville historique et industrielle qui possède de nombreux atouts. Lorsque vous quittez l’animation de ses artères principales, on se retrouve presque dans l’atmosphère calme d’un petit village avec à l'horizon, les montagnes du massif de l'Escambray. Ne manquez surtout pas El Parque José Martí, la place principale, mais aussi tout un tas de monuments comme le théâtre, le palacio Ferrer ou le palacio del Valle. Un point de chute moins connu que Trinidad qui est à quelques kilomètres, mais tout aussi sympathique, voir surprenant !  

Boxe in Cinefuegos



Cayo Coco

TOP 7 : Cayo Coco

Bienvenue à Cayo Coco, la quatrième plus grande île de Cuba. Ici rien de vraiment intéressant qui nous inspire le vrai Cuba authentique, mais une multitude d’hôtels "tout inclus" longeant la côte. L'île est un important refuge de flamants roses et d'oiseaux marins, mais ce que les touristes, majoritairement Canadiens, viennent chercher ici, c'est les 8 plages et plus de 22 km de sable fin sous une chaleur tropicale. 



TOP 8  : Varadero

Varadero est un bras de terre de 20 kilomètres rentrant dans la mer bleu turquoise à 1h15 à l'Est de La Havane. C'est ici que fut construit le premier hôtel balnéaire de l'île, en 1940. Aujourd'hui, Varadero est le coin le plus touristique de Cuba avec ces beaux hôtels le long de la côte et son aéroport international. Il n'y a pas beaucoup d'authenticité ici et pour cause, la péninsule a été interdite aux locaux depuis la crise de 1990 et leur est ré-ouverte que depuis peu. Les avis sont partagés ici ; pour certains c'est le paradis cubain, pour d'autres, Varadero manque vraiment de charme. C'est vrai que ceux qui ne recherchent que le soleil et l'eau azure seront au paradis ! Un des meilleurs endroits pour finir un road-trip à travers ce magnifique et surprenant pays qu'est Cuba.

Beach of Varadero



Camaguey

Top 9 : Camaguey

A mi-chemin entre Santiago et Santa Clara, Camagüey est une charmante cité surnommée "la ville des églises". Le centre-ville colonial est sympa et animé, de jolies ruelles étroites invitent à la flânerie. À sa fondation au début du XVIe siècle, la cité était située sur la côte nord du pays. Subissant les attaques incessantes des pirates, elle fût déplacée à l'intérieur des terres en 1528. Ville d'art et bastion de la religion Catholique, Camagüey est la troisième plus grande ville du pays. Camagüey est bien plus que la porte d'entrée de l'Oriente, c'est aussi une ville aux maisons colorées remplies de parcs fleuris et d'églises charmantes où il fait bon de flâner le temps d'une journée.



Top 10 : Guardalavaca

Guardalavaca est un de ces Ghettos à touristes que je déconseille clairement d'aller visiter ! On y accède en voiture depuis Holguin et c'est 80kms de quatre voies presque désertes. La ville se divise en 3 parties : la plage et la panoplie d’hôtels tout inclus, le centre et ses deux restaurants aussi mauvais l'un que l'autre, et une cité HLM pour les employés. On tourne en rond pas mal ici et on préfère peut être la laisser aux touristes canadiens voulant fuir leur hiver glacial. 

Guardalavac beach






Les photos



Les commentaires

Écrire commentaire

Commentaires: 0